27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 21:25

 

Chapeau melon et bottes de cuir

Ou

La nostalgie frappe à la porte

(Nicolas Gauthier)

 

Il est ainsi des jours où les nostalgies se bousculent. Pif revient une dernière fois en kiosques et Patrick Macnee n’est plus.

Pif Gadget, ce fameux journal, qui était jadis au Parti communiste français ce que Fripounet et Marisette était alors au camp clérical ; l’honnêteté intellectuelle la plus élémentaire oblige à dire que la lecture de ces deux défunts hebdomadaires était des plus indigestes. Bon, dans Pif, il y avait le « gadget », peut-être déjà fabriqué dans le goulag chinois, mais à l’époque, le seul terme de « mondialisation » faisait encore partie du vocabulaire de la science-fiction.

À la maison, Pif se lisait en cachette. Pour ma mère, c’était de la littérature « bolchevique ». Il est un fait qu’avec Rahan, le fils des âges farouches, et autres héros édifiants, type Docteur Justice ou le Grêlé 7-13, on prenait sa dose de moraline régulière. Remarquez que chez Fripounet et Marisette, c’était également assez gratiné, mais dans un autre genre.

 

Pif gadget & Fripounet

 

Pour nous autres, adolescents des 70s du siècle dernier, il restait encore Strange et ses super-héros en costumes moule-burnes condamnés à sauver le monde civilisé toutes les quatre pages. Mais à en croire maman, là, ce n’était plus le KGB mais la CIA qui était à la manœuvre. La géopolitique, déjà, était mon lot quotidien, même à mon corps défendant. Bien sûr, il y avait les journaux de Spirou et de Tintin, attendus assez avidement chaque semaine. Pourtant… comment dire, cela manquait un peu d’exotisme.

C’est ainsi qu’à l’époque débarquèrent les premiers postes de télévision en couleur. On avait un copain dont le père, dentiste, avait acquis l’un des premiers du quartier de notre morne banlieue. Et, tous les jeudis après-midi – si, si, le jour de congé n’était pas encore le mercredi, on se ruait devant cette machine magique, en poussant les couleurs à fond, histoire d’en avoir pour un pognon que nous n’avions pas. Et on regardait quoi ? Chapeau melon et bottes de cuir, traduction pour le moins ubuesque, mais involontairement géniale au bout du compte, d’un feuilleton initialement intitulé The Avengers.

 

Chapeau melon & Bottes de cuir (jcvioly62)

 

Les histoires n’avaient globalement ni queue ni tête, mais ce qu’on voyait, c’était l’élégance racée de Patric Macnee, ses costards impeccables, ses boots en daim, son riflard, sa Rolls, son champagne toujours servi frappé. Et, surtout, Diana Rigg, la femme qui l’accompagnait immanquablement. Plus tard, et la culture cinématographique aidant, nous découvrîmes l’existence d’autres donzelles : Linda Thorson, Honor Blackman et Joanna Lumley. Mais pour nozigues, il n’y en avait qu’une : Diana Rigg. Son minois de chatte ronronneuse, toute de cuir vêtue, ses seins qu’on devinait haut perchés, son sourire mutin, sa croupe qui enflammait nos jeunes esprits enfiévrés par cette puberté dont on sait les élans, les maladresses et les chagrins. Nous l’aimions d’amour ; et cette garce n’en savait rien. C’est évidemment pardonné depuis. Diana, si tu nous lis…

La grande affaire consistait alors à savoir s’ils couchaient ou non. La complicité entre les deux, Macnee et Rigg, était évidente. Mais pas l’ombre d’un baiser ; juste des œillades, des sous-entendus, très sexy à la revoyure, mais qui, alors, passaient très haut au-delà de nos cervelles et de nos slips.

Tout cela pour dire que Patrick Macnee nous a définitivement quittés. Et que si Pif renaît, le temps d’un moment fugace, notre Anglais préféré, lui, ne reviendra plus. Chapeau melon et bottes de cuir ? Chapeau bas pour les messieurs et escarpins de deuil pour ces dames. Cheers !

 

Patrick Macnee & Diana Rigg

Published by Willow - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Luke 30/06/2015 01:13

A propos des séries publiées dans Pif gadget, n'est-ce pas plutôt le "Grêlé 7-13" au lieu de "l'agent 313"?...
7 taches de rousseur sur une joue,13 sur l'autre !

Luke 09/07/2015 17:08

Etourdis que nous sommes ! Roddy va râler, mille putois puants ! Et Toto II, le petit roi que chaperonne Tartine ?...La famille s'aggrandit ! :O)

Willow 09/07/2015 02:54

Mille cornues alambiquées ! Nous voilà bien. on a oublié Roddy le fils adoptif. ;O))

Luke 09/07/2015 01:26

Bien dit, Willow ! Mille castors ! ;O)

Willow 07/07/2015 20:27

Rien d'impossible à nos héros ;O))

Luke 07/07/2015 01:22

:O)
Vu l'âge de Tartine, l'affaire paraît difficile, mais avec les progrès de la science, sait-on jamais...

Willow 05/07/2015 23:17

J'imagine d'ici les enfants ;O)

Luke 04/07/2015 19:36

Tartine Mariol et Blek le Roc feraient un beau couple ! :o)

Willow 03/07/2015 19:48

Sans oublier Tartine Mariol très chère au cœur de Sally ;O)

Luke 30/06/2015 18:48

...Et Blek le Roc ! Attention à lui, il etait très fort !!! Il n'avait pas son pareil pour ratatiner, dans la joie, une bonne douzaine de "homards rouges"! Quel appétit ce Blek.

Willow 30/06/2015 13:50

Sacré Luke, décidément tu m’épateras toujours. Hé oui ! Il s’agissait bien du Grêlé 7-13 nommé ainsi pour les taches de rousseur qu’il portait sur le visage : 7 sur la joue droite, 13 sur la joue gauche. C’est un véritable plaisir d’être corrigé en douceur. A coup sûr, nos héros les Ombrax, Akim ou Zembla m’auraient éclaté façon puzzle ;O)

Florentin 29/06/2015 20:23

Ah les illustrés de notre jeunesse ! Je suis de la génération qui a lu "Tarzan"ou "Zorro", sans compter "Tintin"ou "Coeurs vaillants". . Il y avait là sûrement beaucoup d'infantilisme,,mais qu'est ce-que j'étais addict (comme on dit aujourd'hui). Dommage que je n'aie pas gardé tout ça ! J'en vois parfois dans des vide-greniers, mais c'est vendu les yeux de la tête !

Willow 29/06/2015 21:23

Nos souvenirs non pas de prix et surtout ils ne sont pas à vendre. Quoi que certains en font commerce ;O))

Géhèm 29/06/2015 13:13

Des "Monstres sacrés", j'ose espérer que tu n'es pas allé jusqu'à penser à Cocteau...
La bienséance, Willow, nom d'une pipe !... Zut, je l'ai dit : eh bien voilà, tout comme Haddock, je suis fumé ! :o))

Willow 29/06/2015 14:36

Je suis un couche-tard, pas du genre à me coucher avec les poules (sauf de luxe) donc le coq tôt ne me gêne pas. Mais attention, toi si t’es haddock, t’es Kif-kif bourricot donc sensible au son … Du cocorico ;O)

saly 28/06/2015 16:17

eh bien monsieur willow vous nous mettez la larme a l oeil et en plus vous etes tres coquin dans vos descriptions mdr...........................

Willow 28/06/2015 23:11

Hé oui ! C’est l’effet Grand Gourou … Version Big Sleep ;O)

Géhèm 28/06/2015 08:41

Je revois ma chère maman faire de la broderie sur canevas. ;o)
Dire que nous avons survécu à tout ça ! Nous sommes des monstres... Pour combien de temps ? :o))

Willow 28/06/2015 23:07

Hé oui ! Des monstres ça créent non ? Si tu rajoutes d’une pipe, je te fume direct ;O))