19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 19:59

 

Bodie, ville fantôme

Ou

Quand meurt le filon

 

Bodie est une des villes fantômes les plus célèbres des Etats-Unis. Celle qui fut l’une des plus grandes villes de la ruée vers l’or du XIXème siècle, a subi de nombreuses péripéties et est aujourd’hui un parc national.

 

 

Le temps s’est arrêté il y a près d’un siècle. Bodie, est aujourd’hui une ville fantôme où aucune âme ne daigne vivre. Rien de très étonnant toutefois. Le microclimat de cette ville n’est pas adapté à une vie saine : grands vents constants, été extrêmement chaud et hiver extrêmement froid. Pourtant, malgré ces contraintes, en 1880, cette ville haute-perchée (2500 mètres d’altitude)  était la deuxième plus grande de Californie avec 10.000 habitants et 2000 maisons. Deux banques, des journaux locaux, une prison, 30 mines, une voie de chemin de fer et 65 saloons sur la rue principale longue de deux kilomètres, « Main street ». Cette expansion rapide est due à la célèbre ruée vers l’or.

 

 

Bodie était cette pépite qui faisait frémir les businessmans d’antan. Au total, 90 à 100 millions de dollars d’or furent extraits de ces mines. Revers de ce succès, la ville est une des plus dangereuses des Etats-Unis. Aujourd’hui devenue un parc national, le ranger qui fait la visite ne manque pas de citer le révérend Warrington : « Bodie, une mer de péchés, battue par les tempêtes de la luxure et de la passion ».

L’or n’est pas inépuisable et Bodie est sur le déclin dès la fin du XIXème siècle, la criminalité n’a alors jamais été aussi présente. Mais c’est un premier incendie qui va avoir raison d’une centaine d’habitants en 1892, puis un second en 1898. A chaque déflagration, de nombreuses maisons partent en cendres, les secours sont peu efficaces et ne peuvent disposer d’aide de la part des villes voisines. La plus proche, Bridgeport, est à 25 kilomètres et en bas de la montagne. Le clap de fin pour Bodie sera en 1932. Un jeune garçon de 2 ans et demi joue avec des allumettes. Ce sera le dernier incendie en date : 90 % des habitations et commerces de l’ancienne ville minière brûlent. Les habitants désertent. Ce haut lieu d’histoire est aujourd’hui une visite incontournable en Californie, car malgré toutes ces destructions, ce qui reste aujourd’hui de la ville n’a pas bougé d’un millimètre depuis près de cent ans.

 

Published by Willow - dans Divers
commenter cet article

commentaires