27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 14:08

 

L'Ornano 43

1907 - 1981

 

Cinéma Ornano 43 - 01

Daniel Authouart

 

   Lorsque j’étais gamin, la télévision était encore en noir et blanc. J’étais loin d’imaginer qu’un jour il serait possible de se connecter sur des programmes émis du monde entier. Pour couronner le tout, la télévision  nous ne l’avions même pas, c’est vous dire. Rassurez-vous, je ne vous raconte pas ici l’histoire d’une Cosette perdue au fin fond de sa cambrousse. Non, j’étais tout simplement un petit gars de Paname comme il en existait des milliers à l’époque. Notre truc à nous, c’était le cinoche. Le cinéma de quartier plus précisément.

   En ce temps-là, Paris comptait en son sein de nombreuses salles de cinéma ; cependant, trop jeunes pour nous aventurer sans adulte au-delà du périmètre autorisé, nous fréquentions celles de notre quartier. Elles n’avaient pas le luxe du Gaumont-Palace, de l’Empire ou du Rex mais, elles étaient pour nous, à coup sûr, un passeport direct pour l’évasion. Chaque jeudi et parfois même le samedi et le dimanche, nous allions à la rencontre de nos héros. Ils étaient braves et ne ménageaient par leur peine pour accomplir de grands exploits devant nos yeux émerveillés.

  Notre cinéma se nommait l’Ornano 43 et comme son nom l’indique, il  se situait au 43 du boulevard Ornano dans le 18ème arrondissement. Coincé entre un petit café et un grand bazar, si mes souvenirs sont bons, il se dressait fièrement comme un navire à quai accueillant ses passagers pour de lointains voyages. En faisant des recherches sur internet, j’ai appris qu’il était l’un des plus anciens cinémas de Paris. Il avait été construit en 1907 par l’architecte Pennequin. En 1913, Marcel Oudin,  l’un des tous premiers architectes à se spécialiser dans les cinémas, suréleva et modifia la façade. Le bâtiment que l’on peut voir aujourd’hui est de 1933, date de sa reconstruction par l’architecte Gridaine. Celui-ci donna au cinéma des allures de paquebot, style très en vogue dans les années 30. Le paquebot était en effet l’une des références du mouvement architectural moderne et notamment de Le Corbusier. Sur la façade de l’Ornano 43, on distingue ainsi très nettement des hublots et une élévation semblable à une cheminée de bateau.

  Lorsque nous avons déménagé, nous avons quitté le navire avec regrets. D’autres après nous ont vécu des aventures semblables aux nôtres et je suis certain qu’aucun de nous n’oubliera jamais la magie de nos cinémas de quartier. Le 30 septembre 1981, le rideau sur l’écran est tombé et l’Ornano 43 a fermé  ses portes laissant place à une grande surface alimentaire.

 

Cinéma Ornano 43 - 04

 

Published by Willow - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Annie 22/02/2013 20:58


Oui bien sur  la piscine ! J'y allais après l'école l'été presque tous les soirs, ça et le cinémaJ'allais aussi à celui de la porte clignancourt où il passait les films qui sortaient. Bon
week end 

Willow 22/02/2013 13:56


J'ai bien connu la rue du roi d'Alger à cette époque. Tu te rappelles forcément la piscine des Amiraux, on y passait des après midi entier. Les écoles de la rue Championnet ... garçons et filles
séparés et chacune sur un trotoire lol 


Bonne journée Annie

Annie 22/02/2013 13:04


Oui le jeudi ! Moi j'habitais rue du roi d'alger et allais à l'école rue championnet. Que de souvenirs !!


 

Willow 20/02/2013 19:59


A l'époque c'était le jeudi que nous n'avions pas d'école. Nous habitions rue Duhesme et j'allais à l'école rur St Isaure. Sans doute que nous avons partagé le même écran certains jours. Merci à
toi d'être passée Annie c'est sympa 

Annie 20/02/2013 19:27


Merci pour cette peinture et votre article ! Je n'ai pas de photos et je le regrette. J'allais dans ce cinéma plusieurs fois par semaine. J'allais voir tous les films qui passaient ! Le mercredi
il y avait la séance pour les jeunes. C'était entre 1965 et 67. Le temps a passé mais j'aime toujours autant le cinéma !!

La Gare Centrale 13/01/2013 13:02


Voilà une époque dans laquelle j'ai eu pied. Le premier téléviseur, un "Grandin" avec une chaine bien sûr. J'habitais la proche banlieue sud de Paris donc le
cinéma n'était pas aussi proche pour nous autres gamins de banlieue. Bravo pour ton blog très bien documenté. J'ai apprécié parcourir les articles dans la majorité desquels je retrouve une
ambiance de l'époque où les trains roulaient encore à la vapeur et le Métro était composé de rames Sprague avec des voitures vertes et rouges. A cette époque, le Métro avait une odeur, une
ambiance et même des grillons attirés par le tabac. Maintenant on ne descend plus à Dubonnet et Archimède, le clochard, a laissé sa place à des SDF. Yves

ladymusette 12/01/2013 14:40


que de souvenirs..............................

Willow 04/01/2013 23:16


Je suis vraiment très heureux que mon article te plaise. Tu peux, si tu le désires, le faire partager aux lecteurs de ton blog. On écrit pour
le plaisir, mais aussi avec le désir d’être lu. ;O)

Stéphane 04/01/2013 17:55


Très bel article qui m'a beaucoup touché. Si tu m'en donnes l'autorisation, j'aimerais beaucoup partager cet article sur mon blog. J'en serai honoré.


amicalement.


Stéphane (hollywood classic)

Willow 02/01/2013 20:03

En effet je me souviens très bien de ces attractions qui passaient juste avant le film. Actualités, documentaires, court-métrages, bandes-annonces, publicité et les ouvreuses qui passaient avec
leur panier pour les bonbons et les glaces ...:O)