11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 22:23

 

Les égouts de Los Angeles

De

Michael Connelly

 

[Harry Bosch] - Michael Connelly - Les égouts de Los Ange

 

Traduit par Jean Escb (Editions du Seuil) 1993

 

[Harry Bosch] - Michael Connelly - Les égouts de Los Angel

 

Au souvenir des frères d’armes et au respect des paumés.

 

C’est par le biais d’une descendre dans les égouts de Los Angeles, que Michael Connelly a choisi de nous faire découvrir la psychologie de son personnage. Trop rusé pour se perdre dans les méandres de descriptions sans fin, il opte, afin de nous apporter sa lumière,  pour une plongée dans les sombres tunnels du passé, encore marqués par l’écho noir.  

Cependant l’entreprise n’était pas gagnée d’avance, fallait-il encore que l’auteur sache nous le rendre sympathique. Harry Bosch est un flic à l’ancienne, il fonctionne à l’instinct et par les temps qui courent ce n’est pas très bien vu. Ombrageux et impulsif, il s’attire facilement l’animosité de ses chefs mais conserve quoi qu’il arrive une morale inflexible. Sa force, on l’aura compris, ne s’apprend pas dans les écoles. Elle lui vient de son parcours semé d’embuches et de valeurs surgies d’une autre époque. Si on le devine en quête d’une âme sœur, il n’en demeure pas moins un solitaire dans l’âme, ce qui ne va pas sans lui causer de grandes désillusions. 

 

Les oiseaux de nuit - Edward Hopper

Les oiseaux de nuit - Edward Hopper

 

C’est avec « Les égouts de Los Angeles », que Michael Connely a fait son entrée dans le cercle restreint des écrivains de polars au succès international. On ne réussit pas un tel exploit sans posséder une bonne connaissance de la rue et un sacré talent de conteur. De son passé de journaliste, il garde la passion du détail : la scène de l’échange des chaises dans la salle des interrogatoires en est le parfait exemple. Mais que dire alors de sa capacité à se jouer des atmosphères et à faire vivre ses personnages.

Harry Bosch fait partie de ces héros qui agissent pour le bien sans jamais renoncer. Le mieux que l’on puisse espérer, est de s’en inspirer. 

 

[Harry Bosch] - Michael Connelly - Les égouts de -copie-1

Published by Willow - dans Romans & BD
commenter cet article

commentaires

justine 13/08/2014 11:18


Si vous êtes fan, essayez donc de lire Fred Vargas,


Pierre Lemaitre..


et bien d'autres encore que j'ai lus et que je peux vous conseiller


si vous le souhaitez


Bonne journée.

justine 12/08/2014 11:27


Je ne l'ai pas lu celui-ci , mais je connais l'auteur, et comme dit le précédent commentaire , il n'a pas besoin de notre publicité pour vendre ses livres...


Mais il est toujours agréable de savoir que le livre se lit encore.
Bonne journée

Willow 12/08/2014 20:51



Hello Justine, vous avez raison, son talent n’est plus à démontrer. Je fais mon apprentissage et je découvre
tardivement. 



Pierre FAVEROLLE 12/08/2014 09:28


Salut, ça fait un bon bout de temps que je l'ai lu, celui là. J'en garde un excellent souvenir, tout comme le poète. Depuis j'ai abandonné Mickael Connely, je crois qu'il n'a pas besoin des
blogueurs pour vendre des livres !

Willow 12/08/2014 20:42



Coucou l’ami, je ne désespère pas de te faire découvrir un livre ou un auteur.