11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 15:48

 

Le déjeuner des canotiers

version

Michel Achard

 

Michel Achard (Michel Achard)

Michel Achard

Je ne pensais pas que la solution de cette petite devinette serait trouvée aussi facilement. C’était sans compter sur notre Sherlock Holmes national « Dacaio » qui, se lançant sur les traces de l’artiste créateur de cette œuvre, n’a pas mis longtemps à le dénicher du côté de Saint-Tropez. En effet, Michel Achard, natif de la commune du var, y exerce son art avec un talent sûr, teinté de pas mal d’humour. Vous pourrez le constater en admirant le petit aperçu de son travail en fin d’article.

Bravo donc à  Zébulon pour son art forcené de la traque, à notre majestueux  Tigre du Bengale à moins qu’il ne soit de Ceylan, car un peu moins rapide, au râleur Mister news toujours à l’affût du scoop et à  Oth67 le voyageur de l’espace pour son constat juste et débonnaire. Enfin un bravo tout spécial à  Sally et Francine pour leurs bonnes volontés et leurs progrès certains.

 

Au fond

J.L. Aubert, H.F. Thiéfaine, L. Bertignac, J. Dutronc et F. Hardy

Au milieu

J. Higelin, V. Paradis, Renaud et B. Fontaine

Au premier plan

J. Birkin, S. Gainsbourg, Les Ritas Mitsuko (C. Ringer & F. Chichin) et A. Bashung


Suite au prochain numéro

 

Les tontons flingueurs (Michel Achard)

Les tontons flingueurs

Ludovic Cruchot (Michel Achard)

Ludovic Cruchot

Alfred Hitchcock, Quentin Tarantino, Steven Spielberg, Geor

Alfred Hitchcock, Quentin Tarantino, Steven Spielberg, George Lucas, Tim Burton

Georges Clooney (Michel Achard)

Georges Clooney

Serge Gainsbourg (Michel Achard)

Serge Gainsbourg

Charlie Watts, Keith Richards, Mick Jagger, Ronnie Wood (Mi

Charlie Watts, Keith Richards, Mick Jagger, Ronnie Wood

Keith Richards & Mick Jagger (Michel Achard)

Keith Richards & Mick Jagger

Benny Hill & Mr. Bean (Michel Achard)

Benny Hill & Mr. Bean

Dr House, Lisa Cuddy, Eric Foreman (Michel Achard)

Dr House, Lisa Cuddy, Eric Foreman

Michael Gambit, John Steed, Purdey, Cathy Gale, Emma Peel,

Michael Gambit, John Steed, Purdey, Cathy Gale, Emma Peel, Tara King

Repost 0
Published by Willow - dans Salle de jeux
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 19:31

 

D’un déjeuner à l’autre

Ou

Une impression de déjà vu

 

Tout le monde a déjà entendu parler du célèbre tableau « Déjeuner des canotiers » d’Auguste Renoir. Pour participer à cette grande œuvre, l’artiste a réuni, sur la terrasse de l'Auberge du Père Fournaise, tous ses amis et modèles. Peinte d’avril à juillet 1881, cette toile de 130 cm sur 170 cm a cependant failli ne jamais être achevée. En effet, le peintre dont la situation financière n'était pas brillante à l’époque,  ne savait pas lorsqu'il commença cette œuvre majeure, s'il pourrait la terminer. 

 

Le déjeuner des canotiers (Auguste Renoir)

Le déjeuner des canotiers (Auguste Renoir)

Au premier plan, à gauche, Aline joue avec son petit chien. Derrière elle se tient Hippolyte Alphonse Fournaise, le fils du propriétaire de l'auberge. Accoudée à la rambarde, Alphonsine Fournaise, sa sœur, écoute le Baron Raoul Barbier assis dos tourné. Ce dernier, ancien officier de cavalerie, avait la réputation d'être un amateur de canots, de chevaux... et de jeunes femmes.

Au premier plan, à droite, se trouve le peintre Gustave Caillebotte, régatier, architecte naval ... et millionnaire, premier mécène des impressionnistes. Assis à califourchon sur une chaise, il écoute discrètement l'actrice Ellen André tandis que Maggiolo, directeur du journal « Le Triboulet » se penche vers elle.

Derrière eux, le petit groupe est formé du journaliste Paul Lhote avec un pince-nez, d'Eugène-Pierre Lestringuez et de l'actrice de la Comédie Française Jeanne Samary.

Au centre, le modèle Angèle boit, assise à côté d'un homme dont on aperçoit juste le profil. Le cinéaste Jean Pierre Jeunet fera d'Angèle l'héroïne de référence du « Fabuleux destin d'Amélie Poulain ». Quant au jeune homme, l'inconnu du tableau dont on ne découvre que le visage, on raconte qu'il pourrait s'agir de Renoir qui se serait planté là pour éviter une composition à treize personnages qui aurait rappelé « La Cène ».  Derrière Angèle se tient le financier Ephrussi coiffé d'un chapeau haut de forme. Editeur de La Gazette des Beaux-Arts, il converse avec le poète Jules Laforgue. En arrière-plan, au travers des saules miroite la Seine sur laquelle passent des voiliers.

La petite devinette que je vous propose aujourd’hui, est bien-entendu liée à l’œuvre d’Auguste Renoir. Le « Déjeuners des canotiers » est l’objet ici d’une réinterprétation. L’artiste a mis en scène quatorze de nos vedettes de la chanson. Vous connaissez la musique et l’air de rien vous allez nous remettre sous les feux de la rampe.

Qui sommes nous?

 

Devinette n° 07

Le déjeuner des canotiers (Version people)

Repost 0
Published by Willow - dans Salle de jeux
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 19:17

 

Entre souvenir et modernité

Un petit tour chez mon disquaire pour me rendre compte de la diversité des sorties d’albums de ce début d’année. Je remarque une profusion de compilations qui font le bonheur d’acheteurs plutôt jeunes et, à ma grande surprise, le rayon classique très monopolisé. Parmi les nouveautés quelques-unes ont retenu mon attention.

Avec « Ménilmontant », « Gypsy swing » et « Feelings » c’est le vintage qui est mis à l’honneur. Nous voilà en présence de trois petites pépites qui, par ce temps plutôt frisquet, nous réchauffent le cœur. 

 

Menilmontant - 2013 - Menilmontant - Cover

Menilmontant - 2013 - Menilmontant

 

Ménilmontant nous entraine dans le répertoire de l’entre-deux guerres jusqu’aux débuts des années 60. On y redécouvre douze trésors de la chanson française interprétés en polyphonie par cinq voix très chaleureuses. Loin d’être une imitation de leurs célèbres créateurs, des morceaux comme « Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux », « La mer » ou « Jolie Môme » entre autres, trouvent ici un traitement à la fois moderne et dynamique qui donne à ce premier album un coté fort séduisant. Certains d’entre vous, réfractaires aux chansons d’antan hésiteront. C’est à regretter car, loin d’être rébarbatif notre patrimoine musical regorge de chansons au parfum de joie et de nostalgie revigorantes.

 

Various Artists - 2013 - Gypsy swing - Cover

Various Artists - 2013 - Gypsy swing

 

 Gypsy swing, au titre si évocateur, est à lui seul une introduction formidable au swing manouche de Django Reinhardt. On y retrouve toute la joie d’un swing moderne interprété par la fine fleur du genre. Dès la première écoute c’est la vie qui l’emporte. C’est à mon avis le disque idéal pour chasser au loin toute la tristesse de cet hiver qui n’en finit plus.

 

Vigon Bamy Jay - 2013 - Feelings - Cover

Vigon Bamy Jay - 2013 - Feelings

 

Amateurs de rhythm’n’blues, c’est le disque à ne pas manquer en ce début d’année. En France, ils ne sont pas nombreux à pouvoir brandir fièrement l’étendard de la « Soul revival ». Alors, lorsque deux figures historiques du genre décident de remettre le couvert en compagnie d’un troisième larron pour raviver le feu sacré de la musique de l’âme, nous sommes nombreux à applaudir des deux mains.

Après avoir lancé la carrière de Jay Kani avec « Graines de star », la télévision a remis en avant celle de ses deux ainés. Indispensable doublure vocale de Johnny Hallyday durant trente ans, Erick Bamy est repassé de l’ombre à la lumière en scotchant le jury de l’émission « Mon incroyable talent ». Il y a quelques mois, c’était au tour de Vigon, revenu d’un long exil marocain, de démontrer aux millions de téléspectateurs de « The voice » que sa diabolique énergie était toujours aussi percutante.

Parfait dosage d’âpreté et de douceur, de swing millésimé et de groove d’aujourd’hui, cette combinaison de voix, complices et chaleureuses, a trouvé ses marques au premier claquement de doigts. Loin de se contenter de revisiter les classiques du genre, notre trio magique tente le pari insensé de teinter le répertoire de la chanson française aux couleurs de Memphis et de Détroit. Le résultat je vous l’assure est bluffant, et l’on se prend à espérer que nos amis n’en restent pas là. Ce « Soul train » est sur de bons rails et il ne tient qu’à vous de monter à bord.

Repost 0
Published by Willow - dans Musique
commenter cet article