18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 16:40

 

Julien Lepers lit bien

Ou

Je suis… Je suis… Je suis viré !

(Nicolas Gauthier)

 

Mince alors, les gougnafiers de France Télévisions viennent de licencier Julien Lepers, l’animateur de Questions pour un champion, le vieux jeune homme favori de ces dames à cheveux bleus qui donnent de si jolies couleurs à nos maisons de retraite. Sans négliger toutefois ces messieurs qui, eux, ont parfois perdu ces mêmes cheveux, bleus ou pas.

Questions pour un champion, c’était le quizz à l’occasion duquel le gagnant repartait parfois, dans les grands jours, avec un dictionnaire sous le bras ; il y eut même, comme ultime récompense, des Larousse du chat ou du chaton, ce qui vaut toujours mieux qu’un week-end à deux à Saint-Barthélemy, là où tous les riches cons se ruent en troupeau. Si, si… Mais, à 66 printemps, Julien Lepers est tenu pour « vieux ». Et, comme toujours, les têtes de nœud, issues de HEC et désormais aux commandes du service public audiovisuel, ont décidé qu’il fallait rajeunir le public.

 

 

Toujours la même antienne… Au début de ce nouveau millénaire, les mêmes, exerçant leurs ravages dans le service privé, RTL en l’occurrence, tenaient Philippe Bouvard pour « ringard » et l’avaient éjecté des Grosses têtes pour le remplacer par Christophe Dechavanne. Exercice consistant à virer un puits de science contre un Himalaya d’ignorance aux dimensions encyclopédiques. L’accident industriel, en termes d’audience, fut tel qu’on alla ensuite rechercher, à genoux, en robe blanche et la corde au cou, le papy historique.

Sinistres abrutis… Qui veulent rajeunir l’audience télévisuelle, alors qu’il n’est pas besoin d’avoir fait les grandes écoles pour savoir qu’il y a belle lurette que les enfants ne regardent plus la téloche, cloués qu’ils sont devant d’autres écrans, ceux de leurs ordinateurs, là où ils reluquent leurs séries télé en streaming.

Mais l’époque serait plutôt à des jeux dignes de concours de Miss France, avec questionnaire façon :

1 : Êtes-vous pour la guerre ?

2 : Êtes-vous pour la paix ?

3 : Ne sait pas…

En revanche, Questions pour un champion était un formidable miroir d’une certaine ascension sociale. On y a vu des postiers, des plombiers zingueurs, des secrétaires à la retraite river leur clou à des universitaires. Incollables qu’ils étaient sur les questions les plus pointues. La culture du peuple… Ou celle du petit bourgeois qui avait chez lui la bibliothèque de l’homme de bien. Maintenant, si vous préférez Cyril Hanouna à George Orwell, c’est votre choix, comme aurait dit Évelyne Thomas qui n’était pourtant pas la plus mauvaise tête du troupeau médiatique.

 

 

Pour en demeurer sur le registre du « jeunisme », il convient encore de noter que l’éviction de Julien Lepers a déclenché un véritable ouragan sur les réseaux sociaux, terrain de chasse des jeunes au demeurant, et qui réclament son retour immédiat. Comme quoi…

Pour la petite histoire, il faut encore rappeler que ce pianiste autodidacte fut naguère chanteur, et qu’il composa les deux plus grands succès d’Herbert Léonard, Pour le plaisir, en 1981, et Amoureux fous, en 1983, qu’il chanta même en duo avec Julie Pietri. Talent qu’il mit aussi au service de Sylvie Vartan, Michel Delpech et Sheila.

Soit une autre France, qui disparaît peu à peu. Quoique…

Published by Willow - dans Divers
commenter cet article

commentaires

SALY 18/01/2016 20:43

he oui vive le jeunisme!!!!!!!!!!!!!!!!!!!tous au placard tous bons a mettre au rebut!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!bons a nib et j en passe et des meilleures!!!!!!!

Willow 19/01/2016 19:56

C'est pourquoi la télé est une poubelle ;O))

Eddy la caille 18/01/2016 17:48

Trop blanc, trop vieux trop trop trop .... Mais pas assez quoi ?

Willow 19/01/2016 19:54

Il faut demander à Michel Drucker ;O))