1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 18:43

 

La Fox aboie

Et

Le Donald Trump passe

(Hildegard von Hessen am Rhein)

 

Gargantua

 

Issu de l’union de deux géants, Gargamelle et Grandgousier, Gargantua se retrouve avec des mensurations vertigineuses. Avec un corps grand comme le sien, il se retrouve face à des monuments humains qui lui paraissent dérisoires et s’assied dessus. Profitant de ce gigantisme, il est tel un être invincible. Sa principale qualité est son intelligence. Gargantua est aussi un humaniste, lorsqu’il se fait mécène en faisant construire l’abbaye de Thélème, lieu de religion, libéré de tous complexes et fausses dévotions.

Si j’utilise cette métaphore avec Gargantua, c’est pour essayer de démontrer l’envergure d’un Donald Trump, lequel lui aussi se trouve face au monument qu’est l’establishment, qu’il estime dérisoire, sur lequel il s’assied, ainsi que sur un autre monument médiatique, Fox, estimant ne pas être traité de manière équitable. Fox est un important donateur du couple « Billary ». La célèbre auteur de best-seller, Ann Coulter, journaliste conservatrice, révèle chez Breitbart : « Lorsqu’il s’agit d’immigration, Fox News ne se distingue d’aucune manière de George Soros. L’entreprise de Rupert Murdoch est implacablement pro-open borders, pro-amnesty et, bien entendu, consécutivement, anti-Trump ».

Ceci explique cela. Sans oublier le politiquement correct qu’il détruit allègrement. Il a la prestance, la gestuelle large et généreuse.

 

Donald Trump

 

De débat officiel des GOP (Grand Old Party) en réunion politique à travers le pays, il parle vrai. L’homme est sincère, ça se voit, cela se sent et le peuple, qui en a marre de huit années d’Obama et des précédentes administrations, des guerres fomentées par les néo-cons, l’applaudit à tout rompre dans des salles combles, que les caméras s’obstinent à ne pas montrer. Trump est humain et l’a laissé paraître lors de l’avant-dernier débat GOP contre Cruz, qui accusait les New-Yorkais de toutes les turpitudes. La réponse de Trump laissa le sénateur du Texas à genoux et les sondages explosèrent en faveur du Gargantua.

Le 7e débat des GOP s’est tenu sans lui qui, simultanément, intervenait à l’université Drake à Des Moines, Iowa, dans une salle de vétérans pleine à craquer, puisque son intervention était destinée à récolter des fonds pour eux. Le Donald donne l’exemple et offre 1 million de dollars. Résultat : en une soirée, une manne de 6 millions de dollars tombait pour les vétérans dont Trump, le Gargantua américain, se fait le champion, pendant que, de l’autre côté, sur le plateau de Fox, les candidats ne parlaient que de lui pour le moquer. L’audience sans Trump s’est effondrée de moitié. 12 millions de spectateurs, quand le 6e débat en présence de Gargantua faisait 25 millions !

 

Mike Huckabee -  Donald Trump - Rick Santorum

 

Mike Huckabee, et Rick Santorum, qui « n’avaient rien à faire à cette heure-là », étaient présents. Place à l’émotion. Huckabee y est allé d’une histoire émouvante sur les vétérans, quand Trump s’effaçait pour laisser place à un militaire hautement médaillé qui avait fait la guerre en Afghanistan : John Wayne Walding, ça ne s’invente pas. Le militaire a perdu une jambe dans une intervention meurtrière contre 200 Afghans qui avaient attiré, dans un piège, un groupe de 25 soldats américains, dont John Wayne Walding. Le groupe s’en est tiré sans morts et avec les honneurs. La salle chauffée clamait : « USA ! USA ! USA ! » Lors de cette dernière réunion, l’humanité de Trump est apparue dans toute sa hauteur. Chaleureux, il donnait l’accolade. Conclusion : les sondages donnent Gargantua vainqueur ! Quand tous les « spécialistes » le donnaient mort, je croyais en lui. Et continue de le faire. Il me semble que le Gargantua américain est parti pour la Maison-Blanche. Plus rien ne pourra l’arrêter. « Il est immunisé contre les balles », indique CNN. Comme Gargantua, profitant de son gigantisme, il est tel un être invincible à la guerre, car les munitions de fauconneau sont pour lui telles des mouches.

 

John Wayne Walding

Repost 0
Published by Willow - dans Divers
commenter cet article
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 17:14

 

Le politiquement correct

Ou

Le politiquement juste

(Charlotte d'Ornellas)

 

De passage en France à l’occasion de « la nuit des témoins » organisée chaque année par l’aide à l’église en détresse, l’archevêque grec-melkite d’Alep, Monseigneur Jeanbart, en avait gros sur le cœur.

Après avoir décrit la situation dramatique que vivent les Alépins, l’évêque syrien s’est adressé au parterre de journalistes qui étaient venus l’écouter.

 

Monseigneur Jeanbart

 

« Les médias européens n’ont cessé d’étouffer le quotidien de ceux qui souffrent en Syrie et se sont même permis de justifier ce qui arrive dans notre pays en reprenant des informations sans ne jamais les vérifier », a-t-il lancé, fustigeant notamment les agences de presse créées pendant la guerre, « détenues par l’opposition armée », à l’instar de l’Observatoire syrien des droits de l’homme, source incontournée des médias occidentaux.

« Il faut que vous compreniez qu’entre l’État islamique et le gouvernement syrien, notre choix est vite fait. On peut condamner le régime pour certaines choses, mais vous n’avez jamais cherché à être objectifs », a-t-il encore accusé.

À la question de savoir s’il avait pu expliquer sa position aux autorités françaises, Monseigneur Jeanbart a répondu qu’il avait essayé, avant de s’entendre dire qu’il fallait être « moins critique ».

Pour lui, pourtant, l’Occident n’a cessé de taire les exactions de l’opposition armée, tout en accablant le gouvernement syrien et son président. « Bachar el-Assad a beaucoup de défauts, mais figurez-vous qu’il a aussi des qualités », a-t-il expliqué, « les écoles étaient gratuites, les hôpitaux aussi, les mosquées comme les églises ne payaient aucune taxe, mais quel gouvernement de la région fait des choses pareilles, soyez honnêtes ? Souvenez-vous aussi que si nous préférons aujourd’hui soutenir le gouvernement, c’est parce que nous redoutons l’instauration d’une théocratie sunnite qui nous priverait du droit à vivre sur notre propre terre. »

 

Chrétiens de Syrie

 

« Oui, j’ai tenté de dire toutes ces choses aux autorités françaises, mais que voulez-vous attendre d’un Laurent Fabius qui se prend pour Dieu le Père en décidant qui mérite ou non de vivre sur cette Terre ? » a-t-il finalement répondu, visiblement las (Laurent Fabius avait affirmé que Bachar el-Assad ne « mériterait pas d’être sur la Terre »).

« Est-il possible que la France, que j’aime et qui m’a éduqué par le biais des communautés religieuses installées en Syrie, ait tant changé ? Est-il possible que ses intérêts et son amour de l’argent aient pris le pas sur les valeurs qu’elle défendait autrefois ? » A encore déclaré l’archevêque avec amertume.

À la question du positionnement des évêques français, l’évêque pakistanais également présent n’a pas voulu répondre. C’est donc Monseigneur Jeanbart qui a repris le micro.

« La conférence des évêques de France aurait dû nous faire confiance, elle aurait été mieux informée. Pourquoi est-ce que vos évêques se taisent sur une menace qui est aujourd’hui la vôtre également ? Parce que les évêques sont comme vous tous, élevés dans le politiquement correct. Mais Jésus n’a jamais été politiquement correct, il a été politiquement juste ! » A-t-il lâché.

« La responsabilité d’un évêque est d’enseigner, et d’utiliser son influence pour transmettre la vérité. Pourquoi vos évêques ont-ils peur de parler ? Bien sûr qu’ils seront critiqués, mais cela leur donnera l’occasion de se défendre, et de défendre cette vérité. Il faut bien se souvenir que le silence est parfois un signe d’acquiescement. »

C’est également la politique migratoire des pays occidentaux que l’archevêque a critiquée.

« L’égoïsme et les intérêts servilement défendus par vos gouvernements finiront par vous tuer vous aussi. Ouvrez les yeux, n’avez-vous pas vu ce qui s’est récemment passé à Paris ? » a encore ajouté l’archevêque, avant de conclure en suppliant : « Nous avons besoin que vous nous aidiez à vivre chez nous ! […] Je ne peux accepter de voir notre Église deux fois millénaire disparaître. Je préfère mourir que de vivre ça. »

Repost 0
Published by Willow - dans Divers
commenter cet article
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 23:31

 

Interlude parisien

Ou

Sur les pas de Lazh Lo

 

Photographe amoureux de Paris, Lazh Lo vit pour ces « fractions de secondes volés à l'éternité », comme avait l'habitude de dire Robert Doisneau.

Depuis plus de 20 ans maintenant, il arpente les rues de Paris chaque jour en essayant de capturer ce qui rend la Capitale si belle ... et à chaque fois, il est étonné par certains aspects de cette merveilleuse ville.

 

Opéra de Paris - Cathédrale Notre Dame - Péniche sur la Seine - Pont Notre-Dame

 

Les toits de Paris

 

Paris vélos

 

Jardin parisien - Vieux Paris

Repost 0
Published by Willow - dans Divers
commenter cet article