25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 20:35

 

Dieudonné M'Bala M'Bala

C'est mon choaaa...

2017

 

 

J’ai chaud à la tête devant le barbecue

Si les merguez sont casher, j’aurai peut-être la corde au cou

J’en suis déjà à 20000 eu.... pour une brochette d’ananas

C’est décidé, je ferai profil bas, c’est comme ça, c’est mon choa

C’est mon choaaa... c’est mon choaaa... à moi

Choa, choa, choa, blabla, blabla, blabla

J’ai chaud à la rondelle quand je vais aux cabinets

Les merguez du barbecue étaient chargées en harissa (oh la chiasse)

J’ai pété dans les draps, j’en ai foutu plein le pyjama

C’est décidé, merguez fini pour moi, c’est comme ça, c’est mon choa

C’est mon choaaa... c’est mon choaaa... à moi

Choa, choa, choa, blabla, blabla, blabla

J’ai chaud à la tête devant mon barbecue

J’ai chaud à la rondelle quand je vais aux cabinets

C’est mon choaaa... c’est mon choaaa... à moi

Choa, choa, choa, blabla, blabla, blabla

Repost 0
Published by Willow - dans Juke-Box
commenter cet article
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 21:27

 

Flétrissure

De

Nele Neuhaus

Traduit par Jacqueline Chambon (Actes Sud) 2011

 

Nele Neuhaus

 

 

Lorsque j’ai lu la quatrième de couverture de « Flétrissure » de Nele Neuhaus, j’avoue ne pas avoir été emballé outre mesure. Il faut dire que le thème de la Shoah, servi matin midi et soir, devient à la longue légèrement indigeste.

Cependant, l’idée savoureuse de faire la connaissance d’un nouveau couple d’enquêteurs a eu raison de ma réticence. Bien m’en a pris car, si au fond, l’intrique trouve bien ses racines dans les recoins les plus sombres de la deuxième guerre mondiale, c’est avant tout une véritable enquête policière que l’on nous offre ici.

Amateurs de séries allemandes, vous ne serez pas dépaysés par les patronymes des personnages et par l’atmosphère qui règne au cœur de ces grandes familles bourgeoises d’outre-Rhin. Pour les autres, vu le grand nombre de personnages intervenant dans l’intrigue, je leur conseillerai de s’accrocher. Cela vous sera d’autant plus facile que l’histoire est pleine de rebondissements et que nos protagonistes sont plutôt attachants et loin des caricatures des enquêteurs habituels.

Il s’agit apparemment d’un premier roman et, en tant que tel, on lui pardonnera volontiers son côté parfois touffu et sa narration un peu lente. Cependant, il faut reconnaitre à l’auteur un certain talent pour avoir su mener à bien cette aventure assez complexe en y mêlant vérités et faux-semblants pour le plus grand plaisir des lecteurs que nous sommes.

La vérité n’est pas toujours belle à voir. C’est pourquoi tant de gens s’échinent à la dissimuler. Et lorsqu’on sait que l’être humain est capable de susciter bien des choses, de l’admiration la plus totale au dégout le plus abject, on ne s’étonnera pas qu’on veuille en faire l’objet d’un roman.

Comme vous l’aurez sans doute imaginé, j’ai grandement apprécié cette histoire que j’ai lue en deux jours et si je devais la résumer en un mot, je proposerais « Survivre ».

 

 

Repost 0
Published by Willow - dans Romans & BD
commenter cet article
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 19:56

 

Le choix de la sodomie

Ou

Les plaisirs sans fondement

(Adolf - Alx - Bluj – Stoll - Geek)

 

(Adolf)

 

(Alx)

 

(Bluj)

 

(Bluj)

 

(Bluj)

 

(Geek)

 

(Stoll)

 

(Stoll)

 

Voir aussi

Repost 0
Published by Willow - dans Divers
commenter cet article